MENUS

  • ACCUEIL
  • QUI SOMMES-NOUS?↓
  • SERVICES↓
  • ACTIVITES↓
  • SOLIDARITE↓
  • ADHERER
  • CONTACT
  • blogger

    vendredi 6 octobre 2017

    Visite du Père KAKULE à Château-Thierry



    Les mois d’été offrent d’heureuses surprises !
    Ainsi le Père Justin KAKULE nous a rejoints pour la soirée, mercredi 9 août, à Château-Thierry.
    Le Père KAKULE est responsable du Centre Sainte Bakhita, au Caire (Egypte), qui accueille les réfugiés soudanais que des familles de l’AFC de Château-Thierry parrainent depuis de nombreuses années. Il nous a fait partager les projets, les difficultés et la vie quotidienne de ce centre paroissial, utilisé au fil des heures d’une même journée comme école, atelier, lieu de formation et de prière.
    Nous le remercions vivement de son escale à Château-Thierry.
                   
                                                                                              Anne et Xavier





    Dans le cadre des AFC, le Père combonien KAKULE est venu à Château Thierry donner des nouvelles des émigrés soudanais accueillis au Centre Ste BAKHITA au CAIRE (centre bien connu des Castels car pris en charge plusieurs années par les Pères Aldo et Nicolas, Trinitaires de Cerfroid).



    La vie au Soudan est toujours très difficile (guerres ethniques). Quand les réfugiés soudanais chrétiens arrivent au Caire, la police les envoie directement au Centre Sainte Bakhita. 9600 soudanais ont fréquenté régulièrement ce Centre cette année. Avec ses pères comboniens, franciscains et salésiens, le centre Sainte-Bakhita a de nombreuses missions : éducation des jeunes, formation des adultes, dispensaire, éducation religieuse…

    Les enfants soudanais n’ont pas le droit d’être scolarisés dans des écoles égyptiennes. L’Eglise copte, plutôt nationaliste, s’en désintéressent. Le Centre Sainte Bakhita avec son école offre donc une solution aux familles soudanaises pour l’éducation des enfants. Des classes de tous degrés y sont ouvertes encadrées par des enseignants soudanais.
    Elle utilise le même programme que les écoles égyptiennes. Les langues arabes, anglaises, françaises ainsi que l’informatique y sont enseignées. Depuis 2011, les enfants peuvent passer le bac de Khartoum. Le centre  prend en charge les enseignants, les manuels, les fournitures scolaires…mais demande une contribution symbolique pour la scolarité afin de montrer son importance aux parents.  
    Dans le cadre de l’école, il y a un dispensaire avec un infirmier.

    Le Centre permet également aux mamans d’apprendre à faire des objets d’artisanat qu’elles vendent pour se faire un peu d’argent.

    Le Centre se charge aussi de l’éducation religieuse: Catéchèse, Sacrements…
    La messe peut être à nouveau célébrée au Centre réunissant 200 fidèles chaque dimanche.

    Le Père KAKULE était venu à Rome et à Paris pour un projet de rachat des locaux du Centre car ceux-ci vont être à vendre. Un terrain adjacent pourrait aussi faire partie du lot. Il servirait de lieu de rencontre, à agrandir le lieu de culte pour les fêtes et de cour de récréation….

    Les dons sont possibles et même bienvenus en passant par le siège de la Congrégation Combonienne à Paris, sa mission principale étant l’aide aux soudanais.

    Comme d’habitude, nous pouvons continuer à prier les uns avec les autres et les uns pour les autres , soudanais et français, tous les dimanches soirs.

    Merci au  Père KAKULE pour cette soirée à Château-Thierry !


    Christine